Ma reconversion & ma formation décoratrice d’intérieur

Julia

Julia

Décoratrice d'intérieur et créatrice du Studio D42

Comment je suis devenue décoratrice d'intérieur

Au quotidien, je reçois beaucoup de questions sur mon parcours et mon avis sur ma formation de décoratrice d’intérieur à l’EDAA. Alors c’est parti, je vous dis tout !

Se reconvertir dans un domaine complètement différent

Je vous ai un peu expliqué mon parcours dans ma présentation : en bref j’ai obtenu un Master en école de commerce et j’ai commencé ma carrière en Audit financier.

A quel moment ai-je pensé à changer complètement de domaine ? Au bout de 3 ans, après avoir changé plusieurs fois d’entreprise, j’ai commencé à me poser des questions. Et surtout mon quotidien au bureau était difficile : j’accumulais les heures supplémentaires, le stress, et les blessures.

Depuis quelques années je fais de la course à pied et du fitness assez régulièrement. Malheureusement stress et sport ne font pas bon ménage et j’en ai fait les frais ! A force de douleurs, tendinites, j’ai dû ralentir le rythme. 

Et c’est mon médecin, qui en plus d’être très compréhensive, m’a clairement dit que ce rythme de vie était très mauvais. Je me posais des questions sur l’intérêt que je portais à mon travail, et j’en était convaincue : j’avais besoin de créer quelque chose. Et être mon propre patron, accessoirement.

Mon avis sur la formation décoratrice d'intérieur à l'Ecole d'Arts Appliqués de Reims

Comment j'ai choisi ma formation

En vérité, avant de commencer ma formation, j’ai beaucoup hésité. Je suis passionnée de décoration, mais aussi de cuisine et de pâtisserie

J’ai listé les avantages et inconvénients de chaque domaine. Et l’idée de travailler de chez moi me plaisait bien. J’aurais aimé faire des études d’architecture d’intérieur, mais clairement ce n’était pas le bon timing. 

J’ai donc commencé à chercher des formations de décoratrice d’intérieur à distance, le bon compromis. J’ai contacté le CEF et l’EDAA uniquement. Les deux formations avaient de bons avis d’élèves. J’ai fait le tour des sites qui parlaient de ces formations. J’ai aussi contacté des élèves en formation. 

Alors pourquoi l’EDAA ?

Déjà ils ont été les premiers à me recontacter. La personne de contact était enthousiaste et a répondu à toutes mes questions sur la formation. Ce qui a fini de me convaincre : les professeurs qui sont des professionnels de la décoration, et l’accompagnement, qui est je trouve très important pour une formation à distance.

Mon avis après 1 an de formation

Je pense avoir assez de recul aujourd’hui pour vous donner mon avis.

Je vais commencer par ce que je n’ai pas aimé. Avec le recul, les techniques commerciales de l’école sont un peu trop poussées. Ils utilisent le marketing d’urgence : ils vont vous faire croire que les inscriptions sont limitées (dans mon cas c’était en septembre, et ils ne savaient pas quand ils allaient ouvrir les prochaines inscriptions, soit disant que ça pouvait être dans un an …). C’est dommage car après on se rend compte que de nouveaux élèves sont acceptés chaque semaine

Mais clairement ils n’ont pas besoin de cette technique commerciale. Car les retours d’élèves sont souvent très bons.

Personnellement c’est une formation que je recommande. Je trouve qu’on est totalement préparés à rendre des dossiers professionnels. Face à mes premiers clients, j’étais confiante. L’équipe pédagogique est toujours disponible en cas de questions et de doutes sur un devoir. Les corrections de devoirs sont aléatoires, comme dans une école physique, chaque professeur a son style de correction et ses préférences. 

Je dis toujours qu’une formation à distance peut ne pas convenir à tout le monde. Vous serez seul, malgré l’accompagnement. On ne vous prendra pas par la main pour rendre vos devoirs, on ne prendra pas de vos nouvelles si vous n’avancez pas. C’est à vous de bien vous organiser, et de contacter l’école en cas de problème.

Côté dessin, je dirais que c’est un plus d’être à l’aise dès le départ. Je ne pense pas que j’aurais avancé si vite si je n’aimais pas le dessin. Il y a des décorateurs qui se contentent de la 3D mais personnellement, je trouve que le dessin apporte de la plus-value à notre travail.

Ma reconversion a été un énorme changement de vie. Mais pour moi ça a été un risque nécessaire à prendre ! J’aurais vraiment regretté de ne pas avoir tenté le coup ! Et je suis surtout ravie des rencontres, même virtuelles, que j’ai pu faire.

 Et si vous souhaitez suivre mon parcours, c’est sur Instagram que ça se passe !

Et vous, vous avez déjà pensé à une reconversion ? 

Partager cet article :

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur google
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles